Comment choisir ses chaussures de skis ?

Cet hiver, vous avez décidé de vous épargner les files d'attente à la boutique de location de la station en achetant avant le départ à la montagne vos propres chaussures de ski. Voici quelques conseils pour trouver chaussure à son pied.
Choisir ses chaussures de ski.

La taille et pointure

S'il peut paraître une évidence, le choix de la pointure doit se faire avec beaucoup d'attention au moment de l'achat, car elle garantit la sécurité et le confort du skieur pendant ses sessions hivernales. Une fois la chaussure enfilée, l'extrémité de vos orteils, le pied à plat, doit effleurer le bout de la coque. Attention à ne pas prendre un modèle trop grand, et gardez en tête que le chausson, couche à l'intérieur du soulier, perd de 10 à 30 % de son volume après une dizaine de descentes.

Bouclez ensuite les crochets au premier cran. Vos jambes doivent être légèrement maintenues, sans être piégées complètement à l'intérieur de la coque. En flexion ou penché vers l'avant, l'arrière ou les côtés, votre pied doit être suffisamment maintenu, sans gêne. Si vous constatez la moindre gêne ou douleur avec une paire de chaussures, résignez-vous à en essayer une autre à une taille différente. Pour en avoir le coeur net, n'hésitez pas à les garder au pied une bonne quinzaine de minutes.

La rigidité, ou flex

Autre critère important, la rigidité de la chaussure de ski. Ce choix doit se faire selon votre niveau ski aux pieds, et de la fréquence avec laquelle vous allez utiliser votre futur achat. Pour le freestyler adepte des pistes noires et des figures acrobatiques, le flex devra être supérieur à 100. Cela implique une plus grande rigidité, qui apporte une plus grande précision au pilotage, ainsi qu'une plus grande résistance aux flexions. À l'opposé, les skieurs du dimanche, plus vin chaud et visite des plus belles stations françaises, devront principalement penser à leur confort, avec un flex aux alentours de 60. Les skieurs intermédiaires et les amateurs de hors piste devront se contenter d'un flex de 90.

La gamme, freeride ou rando ?

Ici encore, votre niveau général et fréquence d'utilisation sont à prendre en compte. La gamme cumule différents critères, tels que le flex, le nombre de crochets, le poids ou encore l'inclinaison du collier. La gamme Freestyle par exemple correspondra aux casse-cous souhaitant défier la gravité sur les bosses, avec une rigidité élevée et des zones amortissantes situées sous le pied. Le modèle Freeride offre une paire de chaussures polyvalente qui siéra aux skieurs touche-à-tout.

Maintenant que vous êtes parfaitement chaussé, ne reste plus qu'à choisir les bons skis, et vous serez fin prêt pour affronter la montagne !