Rasage : faut-il garder la mouche (ou le timbre) ?

Pilosité située juste au-dessous de la lèvre inférieure, la mouche fait l'objet d'un dilemme presque cornélien. Disparaître, ou ne pas disparaître : telle est la question.
Avec une barbe sculptée, la mouche est pleinement tolérée

Populaire dans les années 1990 et portée seule par de nombreux artistes, la mouche tend depuis à se faire discrète. Se raser l'intégralité de la barbe pour l'arborer fièrement n'est plus conseillé. C'est même totalement proscrit pour éviter d'atteindre, selon les dires de certains, le summum de la ringardise. Est-il pour autant nécessaire de lui dire adieu ? Combinée avec une barbe de 3 jours impeccable ou une barbe balbo parfaitement taillée, la conserver ne pose aucun problème. Mieux encore, correctement fournie, elle a l'avantage de rendre votre barbe plus garnie. Comme pour le menton, égalisez-la avec le reste de votre pilosité pour harmoniser l'ensemble.

Comment se raser la mouche ?

Zone difficile d'accès et délicate à appréhender lors du passage de la lame, la mouche nécessite un minimum de préparation. Rentrez votre lèvre inférieure à l'intérieur de la bouche et appliquez de la mousse à raser ou du gel de rasage adapté à votre type de peau. Effectuez de petits gestes circulaires dans le sens inverse de la pousse du poil avec deux doigts pour le décoller et l'assouplir correctement. La lèvre inférieure toujours tendue, passez le rasoir de haut en bas et descendez bien jusqu'à la naissance du menton. Pour une meilleure visibilité, inclinez légèrement la tête en arrière. Appliquez enfin de l'après-rasage pour diminuer les échauffements et autres tiraillements après le passage de la lame.