Vendée Globe : Présentation de cet événement mythique

Dimanche 6 novembre sera donné le départ de la huitième édition du Vendée Globe, mythique course autour du monde à la voile qui a lieu tous les 4 ans. Aux Sables-d'Olonne s'élanceront 29 concurrents, venus du monde entier, pour un périple autour de l'Antarctique qui s'achèvera en 2017.
Vendée Globe 2016

À 13h02, horaire aménagé pour concorder avec les journaux télévisés, le Prince Albert II de Monaco lancera, aux Sables d'Olonne, le huitième Vendée Globe de l'histoire. "L'Everest des mers", dont la première édition s'est tenue en 1989, est une course nautique d'endurance en solitaire, sans assistance et sans escale, dont le parcours autour du globe contourne l'Antarctique, en passant par les caps de Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn. Cette année, le Vendée Globe compte 29 participants, pour autant d'hommes, et 10 nationalités seront représentées sur la ligne de départ. Parmi les skippers, un certain Vincent Riou, seul concurrent à avoir déjà remporté la mythique course (en 2004), par ailleurs toujours remportée par un Français depuis sa mise en place. En étant le seul homme à finir deux fois premier, en 2000 et 2008, "le professeur" Michel Desjoyeaux est le recordman de l'épreuve.

Les foils, les "moustaches" du changement

Cette année, une innovation technologique est au centre de toutes les discussions. Il s'agit des foils, communément appelées "moustaches". Non, le Vendée Globe ne se met pas à l'heure du Movember. Les foils, ou lames en français, sont des appendices courbés situés des deux côtés du voilier, leur permettant d'augmenter leur vitesse, et donnant l'impression aux monocoques de planer au-dessus de l'eau. Ils sont 7 à tenter l'aventure équipés de ces fameuses moustaches, voguant dans l'inconnu avec un outil qui pourrait s'avérer pénalisant en cas de petit vent.

Un nouveau parcours pour plus de sécurité

L'autre changement de cette édition 2016 du Vendée Globe est l'apparition d'une zone d'exclusion Antarctique, qui remplace la "Porte des glaces" des dernières courses. L'idée est de garantir la sécurité des skippers en leur interdisant de descendre trop au sud, où ils pourraient croiser sur leur route des icebergs. Une prudence bienvenue, qui devrait rassurer les participants lors des 40 075 kilomètres du parcours.

Armel Le Cléac'h, le favori

Dimanche, le favori pour franchir en premier la ligne d'arrivée aux alentours du 20 janvier est, comme son nom l'indique, breton, et se nomme Armel Le Cléac'h. Le skipper de "Banque Populaire VIII" dispute son troisième Vendée Globe consécutif, avec un esprit de revanche, puisqu'il avait terminé les éditions 2012 et 2008 à la deuxième position. Assurément, le natif de Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère âgé de 39 ans, que l'on surnomme "le Chacal", aura à coeur de briser cette année la malédiction et l'emporter.