5 astuces pour empêcher l'apparition du point de côté

Vous ressentez une vive douleur au niveau de l'estomac ou sous les côtes en courant ? Nul besoin de s'inquiéter, il s'agit d'un point de côté. Il est dû principalement à une mauvaise oxygénation des muscles. Mais pas que ! Voici 5 astuces avant et pendant votre séance de sport pour empêcher son arrivée.
Quelle que soit la surface sur laquelle vous courez, un point de côté peut transformer votre séance de sport en cauchemar.

Éviter la consommation de certains aliments

Avant toute pratique sportive, il est déconseillé d'ingérer certains aliments. Cela est vrai si vous préparez un marathon ou décidez de vous remettre d'aplomb après une longue période d'inactivité. Les boissons sucrées et une nourriture riche en lipides - huiles, noisettes, saucisson, gruyère... - et en fibres - pain, riz, lentilles, tomates... - favorisent l'apparition du point de côté. Inutile de les rayer de votre liste de courses hebdomadaire, modérer sa consommation une journée minimum avant votre séance de sport suffit à en atténuer les effets.

Commencer sa séance de sport 3 heures après le dernier repas

La crampe du diaphragme est l'une des principales causes du point de côté. Elle se produit par un manque d'irrigation du sang, davantage présent au niveau du tube digestif après l'ingestion de nourriture. Pour l'éviter, la digestion ne doit pas se poursuivre durant une séance sportive. Pas de précipitation, attendez au minimum 3 heures après votre repas avant de vous lancer à corps perdu dans votre entraînement.

S'hydrater régulièrement

Une fois le point de côté présent, s'hydrater dans l'urgence ne sert plus à rien. Cela peut même faire durer la douleur plus longtemps en influent notre rythme respiratoire. Boire une grande quantité d'eau juste avant l'effort non plus. La solution consiste à le faire modérément, à intervalles réguliers, avant et pendant l'exercice physique.

Ne pas négliger l'échauffement

Une quinzaine de minutes dédiée à l'échauffement avant de vous lancer dans de nouvelles aventures sportives est nécessaire. Cela diminue les risques de crampes au niveau des mollets et des cuisses, et de point de côté. Outre les étirements, inspirer profondément en rentrant le ventre et expirer en le gonflant fait travailler votre diaphragme, l'organe qui est le plus mis à contribution pendant une activité physique.

Surveiller sa respiration durant l'effort et aller à son rythme

Si vous n'êtes pas un sportif aguerri, mieux vaut se concentrer sur sa respiration que sur sa musique préférée. Évitez les inspirations et expirations saccadées. Préférez-les lentes et régulières. Si vous n'y parvenez pas, peut-être allez-vous au-delà de vos capacités. Comme le disent si bien les aînés, " ne jamais mettre la charrue avant les boeufs ". Vos performances n'en seront que plus agréables à constater.