Coupures de rasage : vrai ou faux ?

Après l'avoir fait pour la transpiration et le sport, nous avons démêlé le vrai du faux concernant les coupures de rasage.
 Coupures de rasage : vrai ou faux ?

Une lame neuve multiplie le risque de coupures : FAUX

Oui, une lame toute neuve est incisive, mais elle n'augmente pas le risque de coupures pour autant, bien au contraire ! D'abord, comme elle est parfaitement lubrifiée, elle glisse facilement sur le visage. De plus, le fait qu'elle soit très aiguisée permet de couper les poils à la racine en seul passage.

En revanche, sachez qu'une lame usée et émoussée est souvent responsable des micro-coupures. Comme elle est moins efficace, elle nécessite des gestes plus appuyés et répétitifs sur la peau, ce qui peut engendrer des petites entailles. Enfin, son pouvoir lubrifiant diminue avec le temps et donc accroît ainsi le risque d'accrochages.

Laver son visage à l'eau chaude diminue le risque de coupures : VRAI

Une chose est sûre : laver son visage à l'eau chaude est la première étape indispensable dans un rituel de rasage parfait... Que ce soit en prenant une douche chaude ou en humidifiant sa peau avec une serviette imbibée. La chaleur permet en effet d'ouvrir les pores, d'assouplir l'épiderme et de détendre les poils.

À la clé, un rasage amplement facilité et un risque de coupures nettement diminué.

Un soin après-rasage suffit pour désinfecter une micro-coupure : FAUX

En règle générale, la formule d'un soin après-rasage contient des agents astringents et antibactériens. Ces derniers réduisent alors le risque d'infections en cas de micro-coupures, tout en garantissant une cicatrisation plus rapide des plaies. Néanmoins, la mission principale de ce soin reste d'apaiser la peau irritée par le rasage.

Du coup, lorsque vous vous coupez, il est essentiel d'appliquer un désinfectant à l'alcool afin de ne prendre aucun risque. Pour cela, versez-en sur une compresse puis tapotez délicatement la coupure. En résumé, ces deux soins sont aussi indissociables que complémentaires.