Comment se débarrasser des poils de nuque ?

Hier encore associé à un symbole de virilité, le tapis de poil n'a plus sa place sur toutes les parties du corps des hommes, nuque y compris. Voici comment l'éradiquer.
Une belle nuque bien propre et bien rasée.

Exit les années 70 et ces poils qui dépassent fièrement des cols de chemise. L'homme moderne sait désormais comment dompter sa pilosité corporelle et fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas ressembler à Chewbacca. D'autant que les goûts des femmes en la matière ont eux aussi évolué. D'après un sondage sur ce qu'elles pensent des hommes poilus, il ressort que les poils sur le torse (en faible quantité tout de même), les jambes ou sous les aisselles sont assez bien acceptés – étant encore perçus comme un signe de virilité – tandis que la toison dans le dos, la nuque ou sur les fesses n'est pas très populaire. On prend donc ses dispositions et l'on débroussaille tout ce qui se trouve entre les cheveux et le ras du col. Voici trois solutions.

La + passive : le coiffeur

C'est la méthode la plus simple mais aussi la moins courageuse, particulièrement adaptée aux cas les moins désespérés. On attend tranquillement que les choses se passent jusqu'à la prochaine visite chez le coiffeur. Généralement, ce dernier est toujours disposé à élargir son terrain de prédilection pour passer le coupe chou ou la tondeuse sur les nuques poilues, les pattes et même les oreilles duveteuses. On profite de cette bonne âme en lui promettant de revenir plus souvent.

La + "touchy" : le rasage

Autre solution : on relève ses manches et on dégaine le rasoir. Ce ne sont pas trois petits poils qui vont nous faire peur. La peau du cou étant plus fine, on prend ses précautions et l'on pense à humidifier à l'eau chaude avant d'appliquer un gel à raser pour peaux sensibles. Puisqu'il est difficile de raser sa propre nuque avec précision, on n'hésite pas à se placer entre deux miroirs pour opérer ou, mieux, à faire appel à une présence féminine. On n'oublie pas d'hydrater avec un baume après-rasage.

La + maso : l'épilation à la cire

Enfin, pour les cas les plus extrêmes du complexe du singe, il reste une ultime solution : franchir la porte d'un institut pour une séance de torture d'épilation. Bien que douloureuse, cela reste la meilleure solution pour se débarrasser plus longtemps de cette moquette qui fait office de nuque. Attention, si l'on suit cette option, cela implique de faire de même avec le dos, pour une pilosité homogène et cohérente.