La signification des drapeaux en Formule 1

Danger, avertissement, disqualification... découvrez le sens, souvent méconnu, de l'ensemble des drapeaux de F1.
Le drapeau à damier signale la fin de la course

Drapeau à damier noir et blanc

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne sert pas uniquement à indiquer la fin d'un Grand Prix. Il signale aussi la fin d'une séance d'essais libres et de qualifications.

Drapeau noir et blanc

Ce drapeau équivaut à un carton jaune au foot. A la prochaine incartade, le pilote dont le numéro accompagne le drapeau noir et blanc se verra présenter un drapeau noir...

Drapeau noir

Là, c'est le carton rouge. Si un pilote a eu une conduite jugée dangereuse, la direction de la course l'oblige à s'arrêter et le disqualifie. Pas de place pour les fous du volant en F1.

Drapeau noir à rond orange

Son rôle est de prévenir un pilote qu'il rencontre un problème dangereux, la plupart du temps mécanique. Celui-ci doit alors rentrer au stand au plus vite.

Drapeau blanc

En Formule 1, ce n'est pas un signe de reddition. Il indique la présence sur le circuit d'un véhicule lent type " Safety-car ". Il est donc conseillé de ralentir.

Drapeau rouge

Comme sur les plages, ce drapeau signale que la course est interrompue. En règle générale, il n'est déployé qu'en cas de gros carambolage comme au Grand Prix de Belgique en 1998.

Drapeau jaune

Le drapeau jaune invite à la prudence. Il prévient d'un danger sur la piste et, si nécessaire, de la persistance de celui-ci.

Drapeau vert

Il signale aux pilotes la fin du danger annoncé par le drapeau jaune.

Drapeau bleu

C'est un peu le drapeau de la honte pour les pilotes. Celui qui le voit s'agiter devant lui comprend qu'il est beaucoup trop lent. Il est alors obligé de se laisser doubler et perd un tour !

Drapeau rouge rayé jaune

Non, ce n'est pas le drapeau de la Catalogne. Il indique simplement un changement d'adhérence sur la piste, le plus souvent lié à un écoulement d'huile ou à de grosses averses.