Le Rock Skiing, du ski sans neige

Qui a dit que la neige était le seul élément sur lequel on pouvait skier ? Sûrement pas les accros du Rock Skiing qui s'amusent à dévaler des pentes... de rochers.
Un rider s'apprêtant à dévaler une pente déneigée.

Au même titre que le Mountainboard - ce skate tout terrain inventé par des snowboarders qui souhaitaient pratiquer leur activité favorite sans attendre la neige -, le Rock Skiing est un sport de montagne qui se passe volontiers de poudreuse. Le principe est simple : montés sur des skis, les adeptes se lancent à vive allure sur des pentes plus ou moins abruptes, jonchées de rochers et cailloux de toutes tailles. La tenue du rider reste la même que celle du skieur puisqu'il est équipé d'une combinaison assez épaisse, de lunettes de protection, de chaussures, bâtons et skis standards.

Des descentes poussiéreuses

Il faut avoir le coeur bien accroché pour se lancer sur de tels terrains difficiles. Ici, pas de neige pour amortir le choc en cas de chute, le port du casque est évidemment obligatoire. Les gestes du rider doivent être assurés, il est donc indispensable d'avoir un excellent niveau de ski avant de se lancer. Sur ces sentiers, pas de tire-fesses, il faut alors avoir une bonne endurance. Si la randonnée vous épuise, ne comptez pas sur le rock skiing pour vous ménager puisque la discipline est particulièrement physique. Elle nécessite par ailleurs d'acheter son propre matériel et de ne pas avoir peur de l'abîmer. Aucun loueur n'est encore assez généreux pour voir ses skis sacrifiés sur les parois rocailleuses. Côté spots, on retient celui de la vallée de Gastern en Suisse, réputé pour ses randonnées à pieds, en VTT et en ski. En Autriche, c'est le village d'Haiming situé dans la région du Tyrol qui est très prisé par les skieurs de l'extrême.