Le Rope Jump : un saut entre les falaises

Si le vertige ne vous paralyse pas, sachez que le Rope Jump vous tend les bras. Le principe ? Se lancer dans le vide accroché à une corde, elle-même reliée à une falaise.
Le Rope Jump, une balançoire géante entre les falaises.

Né dans les années 90, le saut pendulaire - ou "Rope Jump" en anglais - est une technique qui permet aux fans de sensations fortes de s'envoyer en l'air depuis une falaise. Au programme, pas de parachute ni d'élastique, juste des cordes d'alpiniste. L'une est accrochée au harnais du sauteur, l'autre se balance entre le lieu du saut et la falaise en face. Pour faire simple, lorsque le jumper s'élance, il n'est pas retenu par une plateforme mais par une sangle de Slackline. Lorsqu'il arrive près du sol, il est alors comme sur une balançoire géante, d'où le nom de la discipline, "saut pendulaire".

Une chute libre vertigineuse

Pour les adeptes du saut pendulaire, son avantage vient de la longueur de la chute libre. Là où le saut à l'élastique est limité à 40% de la hauteur, le Rope Jump lui permet d'en effectuer jusqu'à 80%. De quoi se prendre pour un véritable oiseau ! Si les novices peuvent s'essayer à cette discipline sur des chutes de 20 mètres, sa pratique extrême (300 mètres, on ne rigole plus) est réservée à quelques passionnés. Le Rope Jump ne requiert aucune aptitude physique particulière mais il doit être encadré par des pros. Les cordes d'alpiniste qui permettent de sauter dépendent en effet de bons nombres de calculs comme le poids, la tension des cordes, la trajectoire... Mieux vaut être fortiche en maths !