Le Snowskate : du skateboard sur la neige

Parfait compromis entre le snowboard et le skate, le snowskate s'exerce aussi bien à la montagne qu'à la ville. Pratique quand on est trop fauché pour les sports d'hiver.
Rider dans les parcs enneigés, c'est possible avec le snowskate.

Mountainboard, Streetboard ou encore Flowboard, on ne compte plus les dérivés du skate... Le dernier en date se passe volontiers de roulettes... et se pratique sur la neige. Vous allez sûrement dire : "c'est du snowboard, quoi !". Pas exactement. Pour bien faire, ce sport hybride se divise en deux catégories.

Le street snowskate

Le snowskate est d'abord une pratique street, purement urbaine. Si vous avez la chance de vivre dans une ville où il neige l'hiver, optez pour une planche de snowskate classique. Plus légère, large et longue qu'un skateboard, elle ne possède pas de roues mais des fentes sur toute sa surface inférieure, pour pouvoir l'orienter. Une maniabilité qui permet d'enchaîner les plus belles figures de skate sur la neige.

Le snowdeck

La pratique comprend aussi un autre type de board : le snowdeck (ou "bi-deck"). Cette planche superposée – munie d'un petit ski dessous, qui agît comme un patin – est faite pour rider sur les pistes de luge des stations de ski. Sa flexibilité permet de retrouver la maniabilité du snowboard et d'enchaîner divers sauts. Ces derniers sont toutefois moins spectaculaires puisque la planche en question ne possède pas de fixations. La présence du patin indique par ailleurs une prédilection pour la vitesse plutôt que le freestyle.

Quoi que vous choisissiez, vous devriez trouver votre bonheur avec le snowskate, garanti en sensations fortes.