Les 5 avants les plus impressionnants du rugby mondial

Athlétiques et combatifs, ces cinq joueurs de rugby impressionnent par leur puissance physique.
Sébastien Chabal, un des avants emblématiques du XV de France.

Henry Tuilagi : le colosse venu des Samoa

Avec (au moins) 126 kilos pour 1m85, le troisième ligne samoan Henry Tuilagi est réputé pour ses plaquages destructeurs et sa puissance ballon en main. Revers de la médaille, sa combativité l'emmène parfois à trop porter le ballon et à dépasser les bornes dans les regroupements de joueurs. Bien connu des suiveurs du Top 14, Henry Tuilagi évolue toujours à Perpignan, à plus de 38 ans. Son petit frère Manu, lui, joue sous les couleurs du XV d'Angleterre au poste de centre.

Le Samoan Tuilagi et ses 126 kilos.
Le Samoan Tuilagi et ses 126 kilos.

Brian Lochore, le combattant des antipodes

Son charisme faisait vibrer la foule et trembler ses adversaires : né en 1940, Brian Lochore s'est illustré au sein des All Blacks durant ses 68 sélections (de 1963 à 1971), dont 46 comme capitaine. 25 d'entre elles ont eu lieu lors de test-matchs face aux sélections étrangères, pour seulement cinq défaites. Il alliait une grande présence défensive et un courage impressionnant en attaque. Une "gueule" du rugby d'autrefois qui a remporté le titre de champion du monde en 1987 à la tête de la sélection néo-zélandaise.

Brian Lochore.
Brian Lochore.

Olivier Merle, le géant d'Auvergne

S'il a longtemps hésité entre le lancer de poids et le rugby, Olivier Merle finit par opter pour l'Ovalie sur un coup de dé, ce qui lui vaudra le surnom "Dice Man" attribué par la presse britannique... Merle enfila son premier maillot tricolore en 1993, seulement un an après ses débuts très tardifs en 1ère division à 27 ans. Monstre de puissance avec ses 130 kilos pour 1m98 à une époque où les joueurs faisaient peu de musculation, on le surnommait le "Massif central".

Olivier Merle.
Olivier Merle.

Bill Beaumont, le gentleman plaqueur

Certes, sa carrière a été écourtée par une vilaine blessure en 1982, à l'âge de 29 ans. Mais en sept ans de carrière internationale, qu'il a débuté comme remplaçant, Bill Beaumont s'est fait remarquer par son engagement sur le terrain. Avec 21 capitanats en 34 sélections – les joueurs disputaient moins de matchs amicaux à l'époque –, il avait pour leitmotiv "de ne montrer aucune faiblesse sur le terrain". Son visage cabossé et endurci suffisait en effet à faire reculer ses adversaires. Depuis, il fait partie de l'état-major du rugby anglais.

Bill Beaumont.
Bill Beaumont.

Bakkies Botha, le destructeur sud-africain

Du haut de ses 2,02 mètres, le deuxième ligne sud-africain Bakkies Botha est un buffle sur le pré. À la fois agressif et chambreur, brutal mais calculateur, ses plaquages rassurent ses partenaires et asphyxient ses adversaires. Souvent dans le collimateur des arbitres, c'est un Springbok à l'ancienne : un dur au mal aux origines rurales, fan de chasse et de barbecue le week-end. À 35 ans, il joue toujours sous les couleurs du RC Toulon.

Bakkies Botha.
Bakkies Botha.