Les compétitions de sport extrême les plus prestigieuses

Le surf, le skateboard, le BMX, le ski freestyle... toutes ces disciplines spectaculaires sont mises en avant lors de championnats du monde riches en émotions. Focus sur trois d'entre eux.
Chaz Ortiz lors de la finale masculine de skateboard des Summer X Games d'Austin de 2015.

Les X Games

Skateboard, wakeboard, snowboard, ski... une quinzaine de sports extrêmes sont regroupés tous les ans lors des X Games. Il faut dissocier les jeux d'été de ceux d'hiver. Les premiers sont créés en 1994 à Rhode Island aux Etats-Unis. Ils portent alors le nom de "First Extreme Games". Devant l'engouement du public - essentiellement américain -, les dirigeants organisent trois années plus tard les premiers "Winter X Games". Pour dissocier les deux événements, les "First Extreme Games" deviennent les "Summer X Games". Chaque sportif, quelle que soit sa discipline, est jugé à ses figures spectaculaires. Backside Triple Cork 1440, Double Mc Twist 1260... tous les moyens sont bons pour en mettre plein les yeux au jury et au public. A ce jour, avec respectivement 13 et 9 médailles d'or décrochées, Shaun White en snowboard et Tony Hawk en skateboard sont les deux pratiquants les plus titrés des X Games.

L'Europe a un temps accueilli les deux événements. D'abord à Tignes, de 2010 à 2013 pour les "Winter X Games" et Barcelone et Munich (la compétition est alors scindée en deux manches) pour les "Summer X Games" de 2013. Faute de rentabilité pour la chaîne organisatrice ESPN, ils sont désormais annulés.

Simon Tabron en plein saut lors de la finale de BMX vertical des Summer X Games d'Austin.
Simon Tabron en plein saut lors de la finale de BMX vertical des Summer X Games d'Austin.

Le Festival International des Sports Extrêmes

Le FISE est à l'origine le projet de fin d'année d'un étudiant en commerce, Hervé André-Benoit. Avec peu de moyens et beaucoup d'huile de coude, ce passionné de glisse réalise la première édition en 1997 à Montpellier avec une centaine de riders et près de 35 000 spectateurs répartis sur cinq jours. Fondé sur la découverte et l'apprentissage de disciplines spectaculaires (BMX, skateboard, Mountain Bike, wakeboard...), le FISE ouvre ses compétitions à tous. Professionnels comme amateurs. Aujourd'hui, le Festival International des Sports Extrêmes compte chaque année 2000 participants et plus de 500 000 visiteurs. Gage de son succès, il s'exporte à l'étranger avec des éditions en Chine, au Costa Rica ou encore en Malaisie. Le coeur de l'événement reste toutefois à Montpellier.

Un pratiquant de wakeboard tracté par un système de téléski lors du FISE de 2009.
Un pratiquant de wakeboard tracté par un système de téléski lors du FISE de 2009.

Le championnat du monde de surf

S'il y a une compétition qui fait rêver des millions de personnes chaque année, c'est celle-ci. Créé en 1976 par la Ligue mondiale de surf, le championnat du monde est l'événement incontournable pour les fans de glisse. Tous les ans, de février à décembre, 36 surfeurs s'affrontent sur les plus beaux spots du monde lors de huit manches. Elles sont composées de cinq tours préliminaires puis des quarts, des demi-finales et de la grande finale. Un système de point départage les concurrents. Figures sensationnelles, prise de vague, chutes... chaque détail compte. Véritable légende vivante, Kelly Slater possède 11 titres à son actif. Ce palmarès exceptionnel le propulse directement en tête des surfeurs les plus titrés de la compétition. En 2014, le jeune brésilien Gabriel Medina (21 ans) remporte le "Graal" tant convoité.

Gabriel Medina, champion du monde de surf en 2014.
Gabriel Medina, champion du monde de surf en 2014.