Les différents tricks du Kitesurf freestyle

Ce sport aquatique à mi-chemin entre le surf et la planche à voile séduit de plus en plus d'amoureux de sensations fortes. Leur but ? Exécuter le plus de figures possibles. Voici un petit échantillon.
Les différents tricks du Kitesurf freestyle

Le Kitesurf, né dans les années 60, permet à ses adeptes de s'envoler dans les airs pour effectuer des tricks impressionnants. Armés d'une voile et d'une planche de petite taille - type Malibu - les kitesurfeurs s'affrontent dans deux catégories : le "old school", attaché au harnais, où les figures se font en hauteur et le "new school", détaché du harnais, avec l'aile en position basse et des tricks plus proches de l'eau.

Le freestyle " old school "

Le Frontloop : Trick basique, le pied situé à l'arrière de la planche agit pour faire tourner cette dernière en l'air lors du saut (on fait un tour latéral sur soi-même).

Le Backloop : Ici, au contraire du Frontloop, c'est le pied avant qui fait tourner la planche.

Le Darkslide : Le kitesurfeur retourne sa planche de sorte à ce que le dessous frotte sur l'eau. L'appui sur l'eau se fait sur chaque bout de la planche. Inutile de dire qu'il faut être un pro pour se lancer... et être souple des jambes !

Le freestyle " new school "

Le Railey : Pour réaliser cette figure, le corps doit se retrouver à l'horizontale par rapport à l'eau. Les pieds vont se lever au-dessus de la tête dans un mouvement de bascule, jusqu'à ce que la planche soit parfaitement parallèle à l'eau.

S-Bend Pass : Figure préférée de Paul Serin, espoir français du Kitesurf freestyle, il s'agit d'une vrille à l'horizontale suivie d'un passage de barre dans le dos.

Bel Air : Au moment de sauter, le kitesurfeur lâche une main et projette ses pieds au-dessus de la tête dans une pirouette impressionnante.