Les disciplines les plus spectaculaires du parachutisme

Le "vol relatif", la "voltige", le "freefly", focus sur 3 techniques de sauts parmi les plus impressionnantes et exigeantes du parachutisme.
/
1 4
En parachutisme, coordination et précision sont indispensables.
2 4
A deux voire plus, être totalement synchro est obligatoire.
3 4
Une image spectaculaire.
4 4
Quand ils ne sont pas dans les airs, les parachutistes s'entrainent dans cette cabine révolutionnaire.

Le vol relatif

Discipline la plus pratiquée en France, le vol relatif consiste à réaliser une série de figures imposées dans un ordre bien précis et par groupe de 4 à 8 parachutistes. Le largage - moment où l'on saute de l'avion - s'effectue à 3500 mètres de hauteur et les pratiquants disposent en moyenne de 35 ou 50 secondes (s'ils sont au nombre de 4 ou de 8) pour effectuer la séquence dans son intégralité et la recommencer le plus de fois possible. Pour décrocher la victoire, précision des figures, harmonie des enchaînements et rapidité d'exécution sont décortiquées à la loupe.

La voltige

Propulsé à pleine vitesse - certains sportifs atteignent les 300 km/h -, le parachutiste doit effectuer le plus rapidement possible 6 figures imposées : deux rotations consécutives (une à gauche et une à droite), un looping arrière, à nouveau deux rotations (cette fois à droite puis à gauche) et un dernier looping arrière. Au sol, les juges évaluent chacun de ses enchaînements depuis un écran. Discipline artistique exigeante, chaque erreur - mauvaise position, figure incomplète, transition disgracieuse... - est sanctionnée par l'ajout de temps au chrono final.

Le freefly

Sur le dos, en position assise, tête en bas... la discipline permet aux parachutistes chevronnés d'effectuer toutes les figures possibles et imaginables dans les airs. Apparu à l'origine pour offrir un moment de détente aux pratiquants avant de reprendre l'entraînement, le freefly possède depuis 2000 - date où il intègre officiellement les rangs de la Fédération Aéronautique Internationale - ses propres championnats. Lors d'un saut de 45 secondes, l'équipe composée de 3 freeflyers - dont un qui doit filmer les enchaînements de ses coéquipiers tout en les réalisant lui-même - laissent libre cours à leur inventivité. Les chorégraphies les plus créatives sont bien souvent récompensées, à condition d'être exécutées à la perfection...

Les parachutistes les plus extrêmes se laissent également tentés par le wingsuit, le Base Jump ou encore le Skysurf, une discipline complètement folle où le parachutiste réalise des figures, imposées ou non, avec une planche fixée aux pieds.