Les implants sont-ils la solution pour les imberbes ?

Signe de virilité, la barbe revient à la mode. À tel point que certains hommes n'hésitent pas à avoir recours à la greffe de poils.
Les implants de barbe, ni vu, ni connu.

Vous voulez la même barbe que George Clooney ou Ben Affleck ? Problème : malgré des semaines sans vous raser, la répartition de vos poils n'est pas du tout uniforme ou, pire, votre visage reste glabre. Que faire ? Des cliniques proposent de vous greffer une barbe plus fournie. Le principe est simple : il consiste en un prélèvement à l'arrière du cuir chevelu, chaque cheveu est isolé, coupé à une longueur de 1 cm et implanté à l'endroit souhaité. Seulement tout le monde ne peut pas se payer ce genre d'opération qui coûte en moyenne entre 2000 et 5000 euros. Il existe d'autres solutions moins onéreuses, mais rien n'indique qu'elles soient sans dangers.

L'aspect " cool " de la barbe

Pourquoi donc vouloir une barbe à tout prix ? Tandis qu'il donnait un air négligé hier, cet attribut viril s'est aujourd'hui racheté une image " cool ". D'abord chez les hipsters, ces jeunes branchés qui, de Brooklyn à Berlin, l'arborent fièrement et se pavanent en fixie, chemise à carreaux et lunettes à grosses montures. Puis, chez les stars d'Hollywood qui, de Ryan Gosling à Ben Affleck, l'adoptent massivement sur les tapis rouges et jouent à celui qui aura la plus belle. Alors, certes, rien ne vous oblige à suivre cette mode. Mais sachez que les femmes ont un avis qui compte sur les hommes poilus : elles trouvent ceux qui ont un peu de barbe plus sexy. Devant un tel succès, difficile de ne pas se sentir hors circuit quand on est imberbe.

L'implant en vogue aux Etats-Unis

Malgré leurs efforts pour entretenir une barbe de trois jours, certains hommes ne parviennent qu'à un résultat clairsemé ou restent carrément imberbes. Une nouvelle solution a vu le jour aux Etats-Unis et semble ravir beaucoup d'hommes : l'implant. Selon le site scientifique américain DNAInfo, les New-Yorkais seraient de plus en plus nombreux à succomber à cette opération. Même si, pour l'heure, seuls quelques établissements ont été implantés à New York et en Floride. Le Dr Jeffrey Epstein, un chirurgien spécialisé dans la greffe de barbe, explique qu'il voit défiler chaque semaine dans son cabinet au moins trois patients prêts à débourser entre 3 000 et 7 000 dollars pour avoir une barbe plus épaisse et soyeuse. Une affluence inédite puisqu'auparavant ils n'étaient que quelques-uns par an à franchir la porte de son cabinet.

Une greffe non sans risques

Outre son prix exorbitant, cette opération est un vrai chemin de croix. Avant de se jeter à l'eau, il faut savoir que l'intervention dure huit heures environ et nécessite une anesthésie locale. Le chirurgien prélève d'abord des cheveux du patient avec leurs racines, puis les plante en effectuant de micro-incisions sur les joues, les tempes et le menton. Pas de miracle non plus : pour que la greffe prenne et que les cheveux implantés deviennent de vrais poils, cela demande des mois d'attente. De plus, comme toute opération, elle n'est pas sans risque. Une repousse dans le mauvais sens peut provoquer des poils incarnés et des boutons sur le visage. Pire, si les prélèvements et incisions sont mal faits, ils peuvent donner lieu à des cicatrices, aussi bien sur la zone donneuse que receveuse.

Quelle alternative à la greffe pour les imberbes ?

L'implant de barbe ne peut convenir à tous. Le docteur Jean Devroye, qui pratique ce type d'intervention à la clinique HTS (Hair Transplant Surgery) de Bruxelles, précise que pour obtenir un bon résultat, le patient doit avoir un minimum de poils sur les joues et des cheveux suffisamment épais. Par ailleurs, une faible pilosité peut relever de causes spécifiques, comme un retard de croissance ou un dysfonctionnement hormonal. Dans ce dernier cas, il est conseillé de consulter un endocrinologue, qui peut éventuellement prescrire – uniquement sur ordonnance – des capsules de testostérone. Là encore, ce genre de médicaments n'est pas sans risque et peut provoquer des cancers de la prostate.

N'y a-t-il donc aucune alternative sans danger ? Une seule méthode et peu coûteuse, est susceptible de donner des résultats satisfaisants, surtout chez les jeunes : se raser tous les jours. Cela permet de renforcer le poil de barbe et de l'épaissir. Une bonne brosse pour égaliser et l'affaire est dans le sac. Et si vraiment rien ne fonctionne, dîtes-vous que le mieux est de faire avec ce que l'on a.