Les meilleurs skieurs de l'histoire

La riche histoire du ski, qu'il soit de fond, cross ou bien alpin, a donné naissance à de très grands champions. Découvrez trois d'entre eux, dont le cou est bardé d'or.
Bjørn Daehlie, skieur de fond norvégien, en passe de décrocher l'or olympique aux 10 kilomètres à Nagano, en 1998.

Bjørn Daehlie au ski de fond

Durant sa carrière d'une décennie - de 1989 à 1999 -, le fondeur Bjørn Daehlie a dominé sans relâche sa discipline. En trois olympiades, d'Albertville à Nagano en passant par Lillehammer, le Norvégien a raflé la bagatelle de 12 médailles, dont 8 en or. Son armoire à trophées le place au deuxième rang des sportifs les plus titrés de l'histoire des Jeux olympiques d'hiver, juste derrière son compatriote, le biathlète Ole Einar Bjørndalen et ses 13 décorations. Ajoutez à cela 9 titres mondiaux, et vous obtenez, sans contestation possible, le meilleur fondeur de l'histoire.

Bjørn Daehlie, l'homme aux 8 titres olympiques.
Bjørn Daehlie, l'homme aux 8 titres olympiques.

Kjetil André Aamodt au ski alpin

Lorsque l'on évoque le ski alpin, le nom de Jean-Claude Killy revient souvent. Parmi les meilleurs sportifs français des années 60, l'athlète a été l'auteur d'un triplé historique - descente, slalom et slalom géant - aux Jeux olympiques de Grenoble, en 1968. Mais l'un des plus beaux palmarès de la discipline est norvégien. Kjetil André Aamodt a amassé, en 5 olympiades, 8 médailles dont 4 du plus précieux des métaux. Le reste de sa carrière ressemble à une route pavée d'or : 8 globes de cristal, 5 titres de champion du monde et une coupe du monde. Une montagne de trophées l'installant confortablement au panthéon des plus grands skieurs.

Vainqueur du slalom géant à 20 ans puis 34 ans, Kjetil André Aamodt est à la fois le plus jeune et le plus vieux champion de cette catégorie.
Vainqueur du slalom géant à 20 ans puis 34 ans, Kjetil André Aamodt est à la fois le plus jeune et le plus vieux champion de cette catégorie.

Tomáš Kraus au skicross

Sport relativement récent, le skicross, mix entre le ski alpin et le ski freestyle, est devenu discipline olympique en 2010. Si l'Hexagone se souvient surtout du formidable triplé français réalisé aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, l'un des rois de la compétition se nomme Tomáš Kraus. Le Tchèque n'a, lui, pas brillé en olympiades mais a réussi à poser son empreinte sur sa catégorie. Il est devenu champion du monde en 2005 et 2007. Entre 2005 et 2009, le skieur a remporté 4 globes de cristal.

Au skicross, les sportifs s'affrontent sur des pistes parsemées d'obstacles naturels et artificiels.
Au skicross, les sportifs s'affrontent sur des pistes parsemées d'obstacles naturels et artificiels.