Les meilleurs trialistes VTT du monde

Plus esthétique que son aîné motorisé, le VTT Trial compte désormais plusieurs grands noms. En voici quelques-uns... en vidéos.
Le fameux "ball front flip" de Danny MacAskill.

Kenny Belaey, l'ambassadeur

Fils d'un trialiste moto, Kenny Belaey a commencé la compétition dès l'âge de 9 ans. Surnommé "le magicien", il a raflé dans les années 2000 une belle flopée de récompenses, parmi lesquelles deux titres de Champion du Monde Junior, quatre de Champion du Monde Elite et six de Coupe du Monde Elite.

La performance à retenir : En 2009, le trialiste belge se lance dans un trek de cinq semaines autour du monde, en passant notamment par l'Espagne, l'Angleterre, la Californie et Hawaii.

Danny MacAskill, le poète

Contrairement à Kenny Belaey, Danny MacAskill s'est fait connaître dans la rue et non en compétition. Plus fluide d'entre tous, il a érigé la discipline au rang d'art avec ses vidéos spectaculaires dans lesquelles on le voit braver des parcours d'obstacles sur fond de paysages à couper le souffle.

La performance à retenir : le plus beau de ses exploits filmés est certainement celui dévoilé en octobre 2014, "The Ridge", dans lequel le jeune écossais revient sur ses terres natales de l'île de Skye.

Martyn Ashton, l'accidenté

Le Britannique Martyn Ashton s'est d'abord illustré dans le trial à moto, avant de passer au vélo dans les années 90. Si ses quatre titres nationaux et son titre de champion du monde ont construit sa popularité, ce sont deux vidéos qui ont véritablement bâti sa légende. Malheureusement, ses prouesses en trial lui ont coûté cher : en septembre 2013, une vilaine chute lui a brisé deux vertèbres.

La performance à retenir : en 2012, sa vidéo "Road Bike Party" a eu un gros succès sur le net. Et pour cause, le casse-cou enchaîne les pirouettes sur un vélo... de route. Il remet le couvert un an après avec la toute aussi spectaculaire "Road Bike Party 2".