Les plus beaux gestes du foot

"Roulette", "passement de jambes", "elastico"... Retour sur les plus beaux gestes techniques de l'histoire du football.
Zidane gagne son face-à-face sur Buffon avec une audacieuse panenka en finale du mondial 2006.

La panenka : cette façon si particulière de tirer les pénaltys tire son nom de l'ancien international tchécoslovaque Antonín Panenka, qui en avait fait sa spécialité. Au lieu de frapper en force, la panenka consiste à brosser légèrement le ballon du cou-de-pied pour qu'il lobe le gardien. Pour la réussir à coup sûr, cela nécessite de bien masquer le geste, comme Zinedine Zidane en finale de la Coupe du monde 2006 face à Gianluigi Buffon – une des plus belles de l'histoire et sans aucun doute la plus culottée.

Le coup du sombrero : très pratique pour tromper un adversaire qui fonce pour intercepter le ballon, cette pirouette permet de faire passer le ballon dans le dos de ce dernier en exécutant un coup en finesse. Il requiert un excellent toucher de balle car il ne faut l'envoyer ni trop haut, ni trop bas, ni trop éloigné pour pouvoir enchaîner derrière. Les Brésiliens en sont les spécialistes, mais cela n'a pas empêché Zidane d'en faire un très beau sur son coéquipier du Real Madrid Roberto Carlos, lors du fameux France-Brésil du mondial 2006.

La roulette : Maradona est l'un des premiers à l'avoir mis en pratique mais, là encore, c'est Zidane le meilleur représentant de ce dribble. Il consiste à entraîner le ballon avec la semelle du pied tout en pivotant sur soi-même pour passer un, voire deux adversaires. Depuis, d'autres s'y sont essayés – Ronaldinho, Neymar... – sans jamais égaler le numéro 10 français.

Le passement de jambes : Ronaldo, Denilson, Robinho... Les Brésiliens ont largement popularisé ce geste technique au cours duquel le joueur passe une jambe – puis deux, puis trois, etc. – au-dessus du ballon pour feinter un départ dans une direction et partir dans l'autre. Le génial Augustin " Jay-Jay " Okocha l'a complexifié avec un enchaînement roulette, passement de jambes et feinte de corps. Imparable !

L'elastico : spécialité de Ronaldinho, ce dribble consiste à emmener le ballon dans une direction avec l'extérieur du pied avant de subitement l'orienter dans la direction opposée avec l'intérieur du pied. Idéal pour effacer un joueur en un-contre-un. Autre nom donné : le flip-flap.