Parachutisme : les 10 mots-clés à connaître avant le grand saut

"Bak", "Twist", "Pararol"... ces quelques mots indispensables pour éviter d'enchaîner le parachutisme... avec la spéléologie.
Un parachutiste en pleine chute libre à Vancouver au Canada.

Largage

Il s'agit du moment fatidique où tous les paramètres sont réunis pour pouvoir laisser sauter en toute sécurité les parachutistes. Il dépend de la hauteur du saut, de la force et de la direction du vent ainsi que du type de parachute utilisé. Dans tous les cas, il ne faut pas se rater.

Cambrer

Ce verbe est le plus utilisé lors d'une formation en parachutisme. Il désigne le fait de pousser le bassin en avant et de relever le menton afin d'obtenir la position de chute la plus stable possible. On dit d'ailleurs que les hommes qui ont un peu de ventre sont les plus stables.

Voile principale

C'est à priori la voile (le parachute) avec laquelle on est censé atterrir...

Voile de réserve

...mais il arrive que celle-ci ne se déploie pas bien ou qu'un dysfonctionnement se produise. Dans ce cas, vous disposez toujours d'une voile dite de réserve. Une seconde chance en quelque sorte. Et non, il n'y en a pas de troisième.

Container

Il s'agit de deux poches, ou compartiments, situés à l'arrière du harnais et dans lesquels sont rangés le parachute principal et le parachute de réserve.

L'aiguille

Cette petite pièce de métal ferme le conteneur. En tirant dessus, le sac s'ouvre et libère la voile. Les parachutistes l'utilisent parfois en pendentif. C'est un peu leur dent de requin.

Automatic Activation Device (ADD)

Comme son nom l'indique, ce système de sécurité permet de déclencher automatiquement l'ouverture de la voile de réserve à partir d'une certaine altitude ou vitesse donnée. Cette avancée technique permet d'éviter la chute aux parachutistes qui pour une raison ou une autre seraient dans l'incapacité d'ouvrir eux-mêmes leur parachute.

Altison

Cet autre système de sécurité est un altimètre électronique qui avertit par un signal sonore que le sol approche dangereusement. Il est particulièrement utile pour les sauts de haut niveau type freefly ou vols realtifs (enchaînements de toutes les figures de chute) et la vidéo.

Twist

N'allons pas par quatre chemins, il s'agit d'une petite frayeur. Après l'ouverture du parachute, le sauteur peut être en rotation en-dessous de son parachute. Impressionnant pour les débutants, une manoeuvre assez simple permet pourtant de se dégager très facilement.

Pararol

Il s'agit là d'une technique d'atterrissage un peu particulière en " roulé-boulé ". Encore enseignée aux Pays-Bas, cette roulade, peu gracieuse, s'avère néanmoins très pratique pour amortir la chute.

Si le monde du parachutisme vous intéresse, vous aimerez aussi très certainement le wingsuit, ce sport qui a donné des ailes à l'Homme.