Peau sèche et déshydratée, quelles différences ?

Il n'est pas rare de confondre une peau sèche et une peau déshydratée. Pourtant, chaque peau est différente, et nécessite des soins particuliers. Explications.
    Peau sèche et déshydratée, quelles différences ?

La peau sèche

Contrairement à la peau grasse, la peau sèche manque de lipides, c'est-à-dire de sébum. Les principales parties sujettes à la sécheresse cutanée sont le visage, les mains et les jambes, mais il n'est pas rare d'avoir une peau sèche sur tout le corps. Ce problème est souvent d'ordre génétique, mais peut aussi être dû à une maladie, à une pathologie cutanée ou à une prise de médicaments. Cette sécheresse donne un aspect rugueux et terne à la peau. Comme cette carence en eau et en lipides marque un déséquilibre dans la protection de la peau, celle-ci a tendance à réagir aux changements climatiques (chaud, froid...) et à peler plus facilement (squames). En vieillissant, les rides sont nombreuses et plus marquées. La peau sèche a besoin d'être traitée avec soin, car elle est fine et rêche. Les crèmes à corps gras sont souvent préconisées pour diminuer les effets "peau sèche".

La peau déshydratée

La peau déshydratée est une peau qui manque d'eau. Elle touche autant les peaux normales que les peaux sèches, grasses ou mixtes. Comment savoir si on a la peau déshydratée ? Simplement en la pinçant doucement : si elle ne se remet pas en place rapidement, alors votre peau est déshydratée. C'est souvent un état temporaire qui peut vite être réglé. Vous devez boire de l'eau et traiter la peau en appliquant des crèmes hydratantes. Une peau déshydratée marque aussi plus vite, et les rides apparaissent plus rapidement. Une peau déshydratée est une peau terne avec des tiraillements partiels. Des squames peuvent éventuellement apparaître, mais de manière ponctuelle si vous vous hydratez correctement.