Pourquoi transpire-t-on la nuit ?

Fenêtre grande ouverte, clim au maximum, couette laissée au pied du lit... rien à faire, votre pyjama est toujours trempé quand vous vous réveillez chaque matin. Comment expliquer ces suées nocturnes ? On vous dit tout !
La transpiration nocturne, un problème souvent bénin qui n'est cependant pas à prendre à la légère

Moins fréquent que la transpiration excessive de jour, ce phénomène touche néanmoins un grand nombre d'hommes et peut résulter de plusieurs facteurs plus ou moins important qu'il ne faut pas prendre à la légère. Voici les causes les plus courantes.

Les cas " mineurs "

Le stress

Comme beaucoup de maux subis par notre corps (troubles digestifs, ulcères...), les suées nocturnes sont l'une des principales résultantes du stress. Problèmes au travail, de couple ou d'argent influencent le bon fonctionnement de notre organisme qui se dérègle. La nuit, cela se traduit par un sommeil irrégulier et une transpiration importante.

Une chambre trop ou pas assez chauffée

La température de notre corps s'autorégule. C'est la thermorégulation. Dans une pièce à la chaleur excessive ou au contraire trop froide, notre corps est obligé de redoubler d'efforts pour maintenir une température idéale située autour des 37°. Résultat, dans les deux cas, il transpire.

Un pyjama non-adapté

On n'y pense pas forcément mais certains de nos vêtements favorisent la transpiration. Un pyjama trop chaud ou en matières synthétiques est bien évidemment à proscrire. Privilégiez si possible les vêtements composés de lin, de laine ou de coton. A contrario des fibres synthétiques comme l'acrylique ou le polyester, ces dernières sont plus aérées et plus absorbantes. Résultat, notre corps respire, la thermorégulation se fait normalement et la sueur imprègne le tissu qui sèche très rapidement.

Les périodes de sevrage et la mauvaise alimentation

Vous venez tout juste d'arrêter de fumer ? Vous êtes un grand consommateur de café et de boissons énergisantes ? Vous avez pour habitudes de mettre de la harissa dans tous vos plats et d'avoir la main lourde quand il s'agit de les saler ? Ne cherchez pas plus loin ! La transpiration est l'un des principaux effets d'une période de sevrage ou d'une mauvaise alimentation. L'ingestion d'épices, de piments, de boissons riches en caféine ou d'alcool peut également donner naissance à un autre type de transpiration : la sudation gustative. Elle se déclenche presque immédiatement suite au dérèglement des capteurs thermorégulateurs situés dans notre bouche. Déstabilisés, ces derniers déclenchent le processus de transpiration - essentiellement au niveau du visage, du cuir chevelu et du cou.

Pour ces cas " mineurs ", des solutions simples et efficaces pour lutter contre la transpiration nocturne existent : une température dans la chambre de 18°C, une literie choisie avec soin...

Les cas " plus graves "

Généralement accompagnée d'autres facteurs, la transpiration nocturne peut également résulter de plusieurs pathologies. Apnée du sommeil, dérèglement de la thyroïde, infections, cancer (notamment le lymphome et la maladie de Hodgkin) et maladies infectieuses comme la pleurésie ou la pyélonéphrite peuvent parfois se cacher derrière ce symptôme. Alors avant de laisser les choses s'aggraver, aller consulter un médecin pour, d'une part être rassuré après avoir lu ces lignes, et de l'autre trouver un traitement adéquat.

Transpiration nocturne et odeurs corporelles

Les sueurs nocturnes sont généralement excessives et touchent l'ensemble des parties du corps - visage, torse, dos, aisselles. Résultat, votre literie est trempée lorsque vous vous réveillez. En revanche, transpirer la nuit ne provoque aucune odeur corporelle désagréable. La raison est simple : les glandes qui libèrent la sueur durant votre sommeil sont les glandes eccrines et non les apocrines. La transpiration est ainsi inodore. En revanche, si transpirer la nuit vous arrive fréquemment, pensez à laver vos taies d'oreillers, votre housse de couette et vos draps de manière régulière. Ingérées par les bactéries, les sueurs qui se sont infiltrées dans les tissus risquent de devenir rapidement malodorantes.