Quel vélo choisir pour quel homme ?

Du VTT au vélo de course, en passant par le fixie, découvrez le deux-roues qui vous correspond, parmi un large choix autorisant bon nombre de sensations et de possibilités.
Quel vélo pour quel homme ?

Le fixie, pour l'homme urbain

Vous êtes allergique aux transports en commun bondés et ne souhaitez pas investir dans un abonnement Vélib', ou peu importe le nom donné par votre ville à ces vélos en libre-service. La solution pourrait bien être le pignon fixe, communément appelé le fixie. Il s'agit d'un vélo relativement léger sans frein, vitesse ni dérailleur. Épuré, il dispose d'une esthétique très élégante qui ravira les hommes branchés. De plus, il oblige son pilote à pédaler sans interruption, et sera donc le meilleur allié de ceux qui désirent se muscler les mollets. Un must have.

Le VTT, pour le sportif

Roi des montagnes et des forêts, le VTT est loué pour son adaptabilité aux chemins sinueux et tortueux. Léger, ce deux-roues propose des suspensions à toute épreuve, et offre une maniabilité et un confort certains au vététiste. Ici, vous avez encore le choix entre le VTT trial, enduro et descente, à opter selon la discipline et selon son niveau.

Le vélo de course, pour le fan de la Grande Boucle

Depuis tout petit, votre mois de juillet est réservé : c'est devant la télé, le Tour de France du matin au soir. Si vous désirez profiter un peu du vrai soleil, pourquoi ne pas parcourir les routes de campagne sur un vélo de course ? Léger et équipé de roues très fines et d'un grand nombre de vitesse, l'engin est maniable et s'adapte parfaitement aux courses d'endurance. À vous le Mont Ventoux.

Le fatbike, pour l'amateur de hors-piste

Plutôt bord de mer que haute montagne, voici l'appareil qu'il vous faut. Lancé au début des années 2000, le fatbike emmène le rider sur des terrains encore inexploités par le VTT. Ses pneus surdimensionnés et basse pression lui permettent d'emprunter des chemins boueux, rocailleux, et même enneigés. À essayer d'urgence !