Quels skis pour quel usage ?

Quand on part à la montagne, mieux vaut choisir le bon chalet, la bonne piste et, bien sûr, la paire de skis la plus adaptée à ce que l'on souhaite faire. Voici une sélection selon votre niveau.
 Quels skis pour quel usage ?

" J'y vais mais j'ai peur "

Vous n'avez jamais passé votre première étoile et vous voulez y aller mollo. Pour débuter sur la poudreuse, essayez les paraboliques. Les parties avant et arrière du ski –appelées " spatule " et " talon " – sont plus larges que la partie où vous clipsez vos chaussures. Votre poids est ainsi mieux réparti et vous glissez sans déraper. Son petit rayon de courbure facilite aussi grandement les virages.

 " J'y vais mais j'ai peur "
" J'y vais mais j'ai peur "

" Je ne suis pas doué mais je me soigne "

" Monsieur Dusse, ce qui ne va pas c'est le planter de bâton ! ". Cette phrase culte des " Bronzés font du ski " vous concerne depuis toujours ? Pas de panique, on a ce qu'il vous faut en magasin. Imaginez des skis bien plus petits que la normale et aussi plus légers : les patinettes. Plus simple pour négocier les virages, ils permettent de changer de direction plus aisément. Par ailleurs, lorsque vous voudrez transporter votre matos, ce sera beaucoup plus simple puisqu'il n'y pas de bâtons. Une sensation de liberté incroyable, à condition d'apprendre à maîtriser l'équilibre.

 " Je ne suis pas doué mais je me soigne "
" Je ne suis pas doué mais je me soigne "

" Je suis le king des pistes "

" Le talon dégagé, l'esprit se libère ", ont l'habitude de dire les Norvégiens en parlant du Télémark, qu'ils ont inventé au XIXème siècle. Vous l'aurez compris, la spécificité de ce dernier vient de ses fixations. Ici, le talon se décolle, ce qui donne l'impression que le skieur s'agenouille. Si vous désirez avoir la classe sur les pistes, vous ne serez pas déçu ! Les télémarkeurs sont très admirés pour leur démarche chaloupée. Allez, pliez les genoux !

    " Je suis le king des pistes "
" Je suis le king des pistes "

" Je suis le casse-cou de service "

Glisser ne suffit pas ? Avec les skis freestyle, vous allez sauter comme un cabri depuis des plateformes en neige ou en métal. Côté équipement, vous aurez aux pieds des double-spatules, recourbées à l'avant et à l'arrière. Indispensable pour permettre une meilleure réception lors des sauts. Vous n'aimeriez pas vous planter comme un piquet... Pour pratiquer le freestyle, le port du casque est évidemment obligatoire en cas de chute.

 " Je suis le casse-cou de service "
" Je suis le casse-cou de service "

" Je préfère la randonnée sauvage "

La descente, c'est bien sympathique, mais on n'a pas le temps de découvrir les paysages. Il est temps de tester le ski de fond. Comme pour le Télémark, les talons ne sont pas collés au ski. Les chaussures vous donneront moins l'impression de vous déplacer comme Robocop. Elles sont en effet plus légères et plus fines que celles utilisées en paraboliques pour coller avec les skis qui sont longs et étroits. Inutile de dire qu'avec cette discipline mieux vaut avoir de bons poumons sinon impossible de suivre !

 " Je préfère la randonnée sauvage "
" Je préfère la randonnée sauvage "