Transpiration : comment choisir ses semelles de chaussures ?

Pour éviter de refouler des souliers, mieux vaut adapter ses semelles intérieures. Voici comment faire pour ne pas asphyxier son entourage.
Trouver semelle à son pied pour ne pas trop transpirer.

Pieds nus dans vos chaussures en cuir ou en chaussettes dans vos belles baskets neuves, rien n'y fait, c'est toujours la même rengaine : dès que vous vous déchaussez, les mouches tombent et le papier peint se décolle. On exagère un peu, mais ces mauvaises odeurs de pieds peuvent être une réelle gêne en société. D'où viennent-elles ? De la transpiration, bien sûr. Riche en eau, sodium et sébum (graisse), la sueur est le plat préféré de nombreuses bactéries. Celles-ci raffolent des endroits confinés, sombres et humides. Les chaussures sont donc leur paradis. C'est pourquoi on recommande de les entretenir régulièrement et de porter des semelles adaptées.

Des semelles en polyuréthane plutôt qu'en cuir

Également baptisées "premières de propreté", les semelles, lorsqu'elles sont bien choisies, sont la clé d'une chaussure bien aérée et sans odeur. Certaines matières font transpirer tandis que d'autres absorbent la sueur. Il est ainsi davantage conseillé d'avoir une semelle en mousse polyuréthane qui éponge la transpiration et l'humidité, plutôt qu'une en cuir – qui donne la désagréable sensation de pied qui colle. Elles sont reconnaissables aux bulles d'air présentes à l'intérieur. Contrairement au cuir, ces dernières sont lavables en machine. Ne vous privez donc pas de les laver régulièrement et surtout d'en changer quand elles sont usées.