Transpiration : comment moins suer la nuit ?

Été comme hiver, vous êtes réveillé en pleine nuit par les draps mouillés. Que faire pour limiter ces sueurs nocturnes ?
Dormir dans le réfrigérateur : une solution radicale contre les sueurs nocturnes.

Le phénomène est certes moins fréquent que la transpiration excessive de jour – baptisée hyperhidrose ou sueurs profuses –, néanmoins, la transpiration nocturne touche un grand nombre d'hommes.

Les causes de cette sudation de nuit peuvent être multiples :

- Le stress accumulé au cours de la journée. En plus d'être à l'origine des odeurs de transpiration les plus désagréables - lors d'une émotion vive, les glandes apocrines libèrent une sueur épaisse dont raffolent certaines bactéries -, ce dernier peut déstabiliser le bon fonctionnement de notre organisme et influé sur le déroulement de notre sommeil. Résultat, une nuit agitée et une transpiration abondante sont bien souvent au rendez-vous.

- La consommation de certains aliments et boissons peuvent être responsables de deux choses : une sudation gustative - elle est immédiate à cause de la capsaïcine et se concentre principalement au niveau du visage, du cuir chevelu et du cou - et une transpiration nocturne particulièrement dérangeante.

- La prise de certains médicaments, l'apnée du sommeil ou encore diverses pathologies sont susceptibles de vous faire transpirer la nuit.

Pour mesurer la gravité des cas, il est toujours bon de commencer par adopter certains réflexes de base.

Les bons gestes pour limiter la sudation nocturne

De manière générale, il existe bien des solutions pour lutter contre la transpiration. Le cas particulier des suées nocturnes requiert quelques bonnes habitudes.

Une chambre à 18°C

Évidemment, maîtriser la température de la pièce où l'on dort peut être beaucoup plus compliqué l'été, notamment durant les pics de chaleur. Dans ce cas, pensez à fermer volets et rideaux la journée et faire un courant d'air. Autre technique : poser un drap humide devant un ventilateur pour disperser de l'air frais. L'hiver, mieux vaut une chambre un peu fraîche et une bonne couverture – dont vous pourrez vous dégager facilement – que l'inverse.

Une bonne alimentation

Aussi surprenant soit-il, la nourriture et les boissons que l'on ingurgite peuvent faciliter la sudation. Comment se nourrir pour moins transpirer ? En évitant un certain nombre d'aliments, tels le café, les boissons énergisantes, les plats épicés (curry, cumin, piment), l'alcool, le sel, etc. Et en privilégiant une nourriture saine : poisson, viande, légumes, riz, pâtes, salades, etc. Veillez également à bien vous hydrater toute la journée – au moins un litre d'eau par jour –, y compris le soir avant de se coucher.

Une literie soignée

Pensez à aérer votre lit chaque matin en enlevant la couette pour que les draps prennent l'air et sèchent. Concernant le linge de literie – draps, taies d'oreiller, housse de couette et pyjama –, il est conseillé de privilégier le coton plutôt que les matières synthétiques.

Les sueurs nocturnes persistent malgré ces bonnes résolutions ? Il est conseillé de consulter un médecin. Ces dernières peuvent être le signe de maladies plus ou moins graves.

Dernier point, si la transpiration excessive de nuit est inodore - car se sont les glandes eccrines et non apocrines qui en sont à l'origine -, laver sa literie régulièrement est fortement recommandé. Les bactéries responsables des mauvaises odeurs corporelles se nourrissent de la sueur. Sur le long terme, une odeur de transpiration désagréable risque d'apparaître.