Transpiration : comment survivre dans les transports en commun l'été ?

Auréoles, peau luisante, mauvaises odeurs... les transports en commun entraînent certaines manifestations liées à la transpiration, fort désagréables. Voici quelques conseils pour que vos trajets ne soient plus une suée.
Imposer ses auréoles aux autres dans les transports, c'est pas très classe.

Néons qui clignotent, odeurs de transpiration, chaleur intense... c'est sûr, vous êtes dans le métro en plein été. La clim ne fonctionne bien évidemment pas et vous êtes en retard ou en manque de vacances. Le stress et la température vous font naturellement transpirer et vous arrivez au bureau trempé et dans de mauvaises conditions pour travailler. Pas de panique, voici quelques idées pour vous aider à passer ce mauvais moment...au sec.

Mettre du déodorant

Rester trop longtemps dans le métro donne lieu à certains soucis bien connus des voyageurs. Si vous souhaitez vous débarrasser des mauvaises odeurs ou des auréoles liées à un excès de transpiration, utilisez un déodorant efficace tel que le Spray Tri-Diffusion Intense de Mennen. Son action va limiter votre sudation, lutter contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs et vous offrir une sensation de fraîcheur dès son application.

Se passer une pierre d'alun sur le visage

La sudation moite que l'on expérimente dans les transports en commun peut donner un aspect luisant à la peau. Pour éviter ce désagrément fréquent chez les peaux grasses, rien de tel que les bienfaits de la pierre d'alun. Après s'être passé le visage sous l'eau le matin, un petit coup de cette pierre magique sur la zone T - allant du front au menton, en passant par le nez - retiendra l'eau et limitera la production de sébum. Un geste simple et efficace qui peut vous débarrasser d'une gêne potentielle face à vos collègues.

Et si malgré tout vous ne supportez vraiment pas le métro en été, voici cinq façons de se rendre au bureau autrement.