Vrai ou faux : transpiration et alimentation

Les causes de la thermorégulation du corps humain sont diverses. Si le stress, les émotions, la chaleur ou encore l'effort physique font partie des facteurs les plus connus, un autre élément peut entraîner des sueurs localisées : l'alimentation. Décryptons le vrai du faux au sujet de la sudation gustative.
Les piments et aliments épicés sont les principaux responsables de la sudation gustative.

Tous les aliments provoquent les sueurs

FAUX. L'absorption d'un certain type de nourriture seulement a pour conséquence cette transpiration désagréable. Il s'agit essentiellement des aliments pimentés et des épices. Harissa, curry, paprika et autres denrées placées au sommet de l'échelle de Scoville - classement établi selon la force des piments - sont à éviter à tout prix. La raison est la suivante : ces produits contiennent tous de la capsaïcine. Ingéré, le composé chimique dérègle les capteurs situés dans la bouche, en charge de la thermorégulation. En réponse, le corps va lancer le mécanisme de transpiration afin de se rafraîchir et de contrer la sensation de chaleur.

Le corps tout entier est touché par la sudation gustative

FAUX. La particularité de ce trouble est la localisation des sueurs provoquées. Dans ce cas, elles se situent au niveau du visage et de la tête. Le cuir chevelu, le cou, le nez, le front et le contour des lèvres sont les principales zones touchées. Lorsqu'il est prononcé et récurrent, le phénomène peut rapidement devenir handicapant socialement.

La transpiration liée à l'alimentation est inodore

VRAI. La sudation gustative provient avant tout des glandes eccrines. Situées sur la totalité du corps - principalement le front, la poitrine, les paumes des mains et les plantes des pieds -, elles provoquent une transpiration quasiment inodore. Au contraire, les glandes apocrines, réparties essentiellement au niveau des aisselles, des zones intimes et des mamelons, sécrètent une sueur appréciée des bactéries. Cette association est à l'origine de l'odeur désagréable de sudation.

Certaines boissons favorisent la sudation gustative

VRAI. À consommer avec modération en temps normal, l'alcool est à limiter au maximum chez les personnes sujettes à la sudation gustative et aux sueurs profuses. Au même titre, les boissons excitantes contenant de la caféine, comme le café, le thé et les boissons énergisantes très stimulantes, sont à éviter. Pour information, le tabac rentre également dans cette catégorie.

L'alimentation peut provoquer une sudation excessive du visage

VRAI. La transpiration excessive, due à un dérèglement des glandes sudoripares, est généralement localisée au niveau des paumes de la main, de la plante des pieds et des aisselles. Chez certaines personnes, le phénomène s'étend à tout le corps, jusqu'au visage, et peut prendre des proportions plus incommodantes. Dans ce cas, le trouble est provoqué par de fortes émotions, un dysfonctionnement hormonal mais aussi une nourriture spécifique.